Sortir de l’euro ? Ni impossible, ni raisonnable. Mais est-ce la bonne question ?

bank-note-209104_960_720

Non, il n’est pas impossible de sortir de l’euro. Il suffit de le vouloir, de savoir comment et d’en assumer les conséquences. C’est là que le bât blesse. Posons d’emblée une évidence : un gouvernement qui en aurait reçu clairement le mandat politique pourrait décider d’abandonner la monnaie unique en dépit de tous les obstacles. La souveraineté populaire est encore assez forte pour que cela ne puisse être contesté ; dès lors que son expression serait dénuée d’équivoque, nul gouvernement ou parlement ne saurait s’y opposer sans commettre une forfaiture. Reste l’essentiel sans lequel le principe est vain : comment, et avec quelles conséquences ? Autrement dit, l’incantation ne vaut rien ; seules comptent les conditions de faisabilité et ce qui s’en suivrait.

François de Lacoste Lareymondie
Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Liberté de conscience, objection de conscience

Cet exposé a été prononcé au cours d’un atelier organisé lors de l’Université d’été de la Manif pour tous, en septembre 2014. Il doit se lire à la lumière de mon livre « Je refuse ! – L’objection de conscience, ultime résistance au mal » publié en avril 2011 aux Éditions de l’Emmanuel. Livre qui a suscité de nombreux débats au cours des mois suivant sa publication.

François de Lacoste Lareymondie

Notre société se flatte de placer la liberté de conscience au sommet de ses valeurs. À y regarder de plus près, la réalité est parfois assez éloignée de l’idée reçue. Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

L’objection de conscience pour tous : comment le « mariage » entre personnes de même sexe nous y provoque

François de Lacoste Lareymondie

Dans l’introduction de mon livre « Je refuse ! »1, j’avais mis en situation un maire qui se trouve devant l’alternative suivante : soit célébrer un « mariage homosexuel » alors qu’il a publiquement milité contre l’adoption de la loi qui allait le permettre, soit refuser et être sanctionné. Il n’avait plus le choix qu’entre la soumission à la loi et l’objection de conscience. Je ne pensais pas avoir anticipé l’actualité d’aussi près. C’est aujourd’hui la situation de milliers d’élus locaux. Mais ils ne sont pas les seuls concernés par l’application de la « loi Taubira » : nous le sommes tous. Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Les chrétiens, tous objecteurs de conscience ?

Christ en croix

CC BY-NC-ND Adrien Sifre (Flickr)

Cette intervention a eu lieu aux « Etats généraux du christianisme » organisés par le journal « La Vie » à Lille au début du mois d’octobre 2011. Elle doit se lire à la lumière de mon livre « Je refuse ! – L’objection de conscience, ultime résistance au mal » publié en avril 2011 aux Éditions de l’Emmanuel. Il a suscité de nombreux débats au cours des mois suivants.

François de Lacoste Lareymondie Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Qu’est-ce que l’objection de conscience ?

Cet entretien publié par La Nef en décembre 2011 doit se lire à la lumière de mon livre « Je refuse ! – L’objection de conscience, ultime résistance au mal » publié en avril 2011 aux Éditions de l’Emmanuel. Il a suscité de nombreux débats au cours des mois suivants.

François de Lacoste Lareymondie Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Vote en conscience ou objection de conscience électorale ?

Bulletins de vote dans une urne

CC BY-NC-ND Metronews Toulouse (Flickr)

Cet article a été publié en mars 2007 sur le site « libertepolitique.com » dans le cadre de la campagne présidentielle. La question posée a fait l’objet d’amples débats qui n’ont pas vraiment trouvé de conclusion ferme et partagée. Les raisons de cette situation résultent assez clairement des termes dans lesquels elle a été posée. C’est aussi pourquoi elle demeure d’actualité.

François de Lacoste Lareymondie

Dans un premier article publié par « Famille Chrétienne » en février 2007, complété par un second mis en ligne sur Décryptage le 16 mars, le P. Garrigues formule une conclusion très restrictive quant à la latitude de vote des électeurs chrétiens et aboutit à déclarer fondée une « objection de conscience électorale ». Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Le choix final : élire une personne de chair et de sang

Article rédigé pour le n° 56 (printemps 2012) de la revue « Liberté politique » et concluant le dossier « Guide de l’électeur chrétien 2012 ». Il expose une de mes convictions profondes sur ce qu’est, au fond, une élection, en particulier l’élection présidentielle : le choix d’une personne « de chair et de sang » appelée à gouverner. Il revêt cependant une portée plus large et concerne, en réalité, toute élection.

François de Lacoste Lareymondie

Fondamentalement, l’acte de voter consiste à choisir un homme ou une femme, « être de chair et de sang », appelé à présider le destin du pays pendant les cinq prochaines années, ou à légiférer (pour les parlementaires). Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

« Caritas in veritate » : les quatre fils directeurs de l’encyclique

Benoît 16Cet article a été publié à l’automne 2009, dans le numéro 46 de la revue Liberté politique. Il faisait partie d’un dossier de présentation et d’analyse de l’encyclique « Caritas in veritate » donnée par le Pape Benoit XVI peu auparavant.

François de Lacoste Lareymondie

Une encyclique inhabituellement longue et foisonnante : voilà comment se présente Caritas in veritate de prime abord. Sans doute Benoît XVI a-t-il été animé du désir de répondre aux multiples attentes que son texte, annoncé de longue date, avait suscitées ; attentes d’autant plus grandes que l’ampleur de la crise, insoupçonnable au moment où le projet a été mis sur les rails, appelait une parole forte de la part de l’Église. Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

La justice pénale sur la pente d’une mort clinique

Palais de justice de Sarlat

CC BY-NC-ND Paucal (Flickr)

Article rédigé en octobre 2006 pour être publié sur le site « libertepolitique.com ». Je crains qu’il n’ait pas pris une ride. Le cri d’alarme lancé par le nouveau ministre de la justice au cours de l’hiver 2016 est là pour le confirmer. Bien plus, la situation s’est aggravée parce que la source des maux, loin d’avoir été tarie, a grossi démesurément. Une question d’urgence absolue est donc là, qui touche aux fondements même du lien social.

François de Lacoste Lareymondie

A raison d’une réforme de la procédure pénale tous les dix-huit mois, l’actuel gouvernement n’a pas ralenti la moyenne enregistrée depuis vingt-cinq ans. Symptôme d’un mal profond qui gangrène la société française et s’aggrave d’année en année. La France a mal à sa justice, c’est un fait ; elle se soigne avec des placébos, c’en est un autre non moins avéré. Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Révision constitutionnelle : la mue de la chauve-souris

Article rédigé et publié en juillet 2008 sur le site « libertepolitique.com » à l’occasion de la révision constitutionnelle voulue par N Sarkozy pour renforcer les pouvoirs du Parlement. Huit ans plus tard, au terme du mandat de F Hollande, la relecture ne manque pas de saveur et devrait faire davantage réfléchir sur les institutions de la V° République.

François de Lacoste Lareymondie Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn