Grand désordre national: Macron sait exactement ce qu’il fait

La « chienlit » n’a pas que des inconvénients. Contrairement à ce que croient ceux qui imaginent Emmanuel Macron en mauvaise posture, la grande pagaille nationale profite au président. Le désir d’ordre illimité de la bourgeoisie peut lui permettre de tourner la situation à son avantage.

François Martin

Article publié le 16 février 2019 sur CauseurLien : https://www.causeur.fr/macron-gilets-jaunes-bourgeoisie-159111

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Peut-on encore croire au libéralisme?

On nous intime de croire au libéralisme et à la « mondialisation heureuse ». Tout indique pourtant leur échec: ceux qui souffrent le crient dans la rue et sont de plus en plus nombreux. En guise de réponse, on leur demande de le faire avec le sourire.

François Martin

Article publié le 31 janvier 2019 sur CauseurLien : https://www.causeur.fr/liberalisme-mondialisation-heureuse-158683

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Pourquoi la plupart des gens n’aiment pas la plupart des médias

Le mouvement des gilets jaunes marque l’exacerbation du rejet des médias par ceux qui sont censés les écouter. Certains journalistes sont tellement déconnectés qu’ils ne comprennent pas pourquoi. 

François Martin

Article publié le 8 janvier 2019 sur CauseurLien : https://www.causeur.fr/journaliste-medias-gilets-jaunes-haine-158242

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Emmanuel Macron peut-il encore gouverner?

Loin de « s’essouffler » comme croient le savoir beaucoup de médias, la crise française s’est tellement aggravée qu’on peut se demander si Emmanuel Macron est encore en mesure de gouverner. Si ce n’est pas le cas, est-il inconvenant de demander son départ ?

François Martin

Article publié le 8 janvier 2019 sur CauseurLien : https://www.causeur.fr/emmanuel-macron-gilets-jaunes-depart-158002

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Gilets jaunes: la flamme des soldats inconnus

Alors sire, révolte ou révolution ? A mesure qu’il prend de l’ampleur, le mouvement des gilets jaunes met en évidence l’incompréhension et la passivité des élites devant des maux qu’ils ne comprennent pas. Leur crépuscule est tout sauf un mirage. 

François Martin

Article publié le 3 décembre 2018 sur CauseurLien : https://www.causeur.fr/gilets-jaunes-flamme-soldat-inconnu-156720

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Macron, Bonaparte à petit pied

Depuis son élection, on aime bien assimiler Macron à Bonaparte : jeune, ambitieux, autoritaire, moderne, parvenu au faîte, comme Bonaparte le 18 Brumaire, à l’occasion d’une prise de pouvoir litigieuse (mise à mort politique de son principal concurrent Fillon, avec connivence, sinon complot juridico-médiatique, et piétinement du secret de l’instruction pour Macron, putsch militaire pour Bonaparte).

François Martin

Article publié le 15 avril 2018 sur Causeur. Lien : https://www.causeur.fr/emmanuel-macron-bonaparte-fillon-150514

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Rapaces, déclassés et dindons: les trois France du président Macron

Tous avaient intégré, en effet, une culture du totalitarisme démocratique, apparemment irrationnelle, mais en réalité très élaborée : aux rapaces, le pouvoir et ses avantages, aux lemmings la peur et l’espoir de vivre mieux, aux bernards-l‘hermite, enfin, la précarité, l’humiliation et le regret lancinant du passé.

François Martin

Article publié le 15 juin 2017 sur Causeur. Lien : http://www.causeur.fr/emmanuel-macron-mondialisation-france-peripherique-44948.html

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Les français en auront-ils un jour assez d’être cocufiés ?

C’est l’histoire d’une série TV. Le titre, c’est « Comment garder le pouvoir quand on est minoritaires ? ». Les producteurs, ce sont une petite bande de hauts fonctionnaires, de riches hommes d’affaires, de patrons de presse, de journalistes et de juges politisés. Les protagonistes, ce sont quelques ténors de la politique.

François Martin

Article publié le 1er juin 2017 sur Politique Magazine. Lien : http://www.politiquemagazine.fr/les-francais-en-auront-ils-un-jour-assez-detre-cocufies/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Affaire Fillon: une bronca contre un candidat, plus jamais ça!

L’épisode Fillon n’est donc nullement une « surprise », mais bien la suite d’un long et ancien programme, dans ce processus de désagrégation de l’Etat, visant à consolider aujourd’hui le pouvoir des élites et à marginaliser le peuple, la « France périphérique » chère à Christophe Guilluy. Et c’est cet Etat qui a aujourd’hui perdu, quel que soit le résultat du 7 Mai, une grande bataille. Certainement, une étape a été franchie vers une certaine forme de « totalitarisme démocratique ». Nous ne devons pas nous laisser leurrer. Nous devons décoder cette évolution et la dénoncer fortement.

François Martin

Article publié le 26 avril 2017 sur Causeur. Lien : http://www.causeur.fr/affaire-fillon-medias-justice-presidentielle-43994.html

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn