LE PRIX DE LA VIE HUMAINE

Un tribunal américain a condamné Monsanto, la société productrice du Roundup, le désherbant à base de glyphosate, à verser 289 millions de dollars de dommages et intérêts à un plaignant, Dewayne Johnson, ayant contracté un cancer à cause, pense-t-on, de son travail : asperger deux années de suite de glyphosate sous forme concentrée les pelousesd’une école. Le cancer a été diagnostiqué en 2014, et Johnson a intenté un procès en réclamant 400 millions de dollars.

Jacques Bichot

Article publié le 14 août 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/le-prix-de-la-vie-humaine/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

SÉCURITÉ SOCIALE : EN FINIR AVEC LA GABEGIE

Agir massivement à partir d’une conception primaire de l’économique et du social est inefficace. En agissant localement à partir de concepts soigneusement construits, il sera possible de produire en même temps des économies de gestion et des services sociaux de meilleure qualité.  

Jacques Bichot

Article publié le 13 juin 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/comment-economiser-sur-les-frais-de-gestion-de-la-securite-sociale/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

FAKE NEWS OU FAKE LAWS ?

Les fake news, colportées jadis par le bouche à oreille, et aujourd’hui par les media sociaux, sont un fléau. L’accroissement du sens moral qui en réduirait la production serait le bienvenu, mais ne serait-il pas plus productif de centrer l’action du législateur sur la purification de ce dont il est directement responsable, à savoir la loi elle-même.

Jacques Bichot

Article publié le 13 juin 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/fake-news-ou-fake-laws/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

LA SÉCU A FAIT DES ÉCONOMIES. DEVINEZ SUR QUI ?

La Commission des comptes de la sécurité sociale valide chaque année deux rapports sur les comptes de la sécu, l’un en juin – qui vient d’être rendu public – et l’autre, plus complet, en septembre. En sus des comptes relatifs aux années antérieures, le rapport fournit des prévisions pour l’année en cours.

Jacques Bichot

Article publié le 6 juin 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/la-secu-a-fait-des-economies-devinez-sur-qui/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Cycle de conférences : L’ISLAM EN QUESTION

L’islam : une religion parmi d’autres dans le paysage français ?

 

Mardi 5 février

19h00

Restaurant « Le Franco-Belge », 3 Rue de la Pourvoierie, 78000 Versailles

 

 Réserver sa place en cliquant ici

 

A propos du cycle de conférence

Alors que le président Macron, comme ses prédécesseurs, annonce des mesures pour structurer un islam de France et envisage de réviser la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat de 1905, ne serait-il pas nécessaire d’informer l’opinion sur tant de questions souvent évitées pour fonder un consensus sur les modalités d’intégration de l’islam comme collectif ? En 1936, l’islam en France concerne 200 000 personnes venues majoritairement d’Algérie alors département français. 80 ans plus tard, en 2016 les estimations oscillent entre 5 et 8 millions selon les démographes. Seconde religion monothéiste derrière  le christianisme, le dynamisme islamique est incontestable reposant sur la poursuite de l’immigration (regroupement familial, immigration économique, réfugiés en plus faible proportion) et sur une natalité qui reste supérieure à la population majoritaire. L’islam fait donc souche en France, pourtant la République n’a pas anticipé ce fait social, culturel et religieux. Elle réagit toujours par à-coups et à contretemps. Car elle n’a pas voulu trancher la question de la compatibilité de certains principes religieux, de certaines valeurs, de certains habitus, avec ceux qui prévalent en France et font consensus. Ils constituent ce que l’on appelle la culture française, qui existe et persiste dans son être malgré ce qu’a pu en dire le candidat Macron, et mérite qu’on les préserve.

Nous tenterons de cerner les contours et limites de cette reconnaissance de l’islam comme potentielle « religion française ».

 

A propos de Barbara Lefebvre

Enseignante et essayiste, Barbara Lefebvre a été chargée de mission au Haut Conseil à l’Intégration de 2008 à 2011. Elle a contribué à l’ouvrage collectif « les territoires perdus de la République » publié en 2002 sous la direction de Georges Bensoussan, avec qui elle a co-écrit une nouvelle enquête publiée en 2017 intitulée « une France soumise ; les voix du refus » (Albin Michel). E, 2018, elle a publié « Génération j’ai le droit » sous titré la faillite de notre éducation (Albin Michel)

 

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

RÉFORME DES RETRAITES : ATTENTION AU DÉPART !

Que la réforme des retraites conserve dans un premier temps l’absurde attribution des points au prorata des cotisations versées au profit des « anciens » peut être admis, en attendant le passage à une formule économiquement rationnelle donnant des points au prorata de l’investissement réalisé dans la jeunesse. Mais il est désespérant que l’on n’envisage même pas, en France, de faire l’équivalent ce qui a été instauré en Allemagne

Jacques Bichot

Article publié le 4 juin 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/reforme-des-retraites-attention-au-depart/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

ZAD UNIVERSITAIRES ET NDDL : RESTAURER L’ORDRE !

Dans la même page du Figaro du 29 mai 2018 figurent deux articles dont la proximité a du sens : elle montre la façon très différente dont est traité le recours à la force selon que ceux qui l’utilisent sont en quelque sorte des professionnels de l’illégalité et de la violence, ou des personnes respectueuses de l’ordre et de la loi qui agissent comme des amateurs.

Jacques Bichot

Article publié le 31 mai 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/zad-universitaires-et-nddl-restaurer-lordre/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

LE « GRAND REMPLACEMENT » NE SUSCITE AUCUNE RÉACTION POLITIQUE EFFICIENTE !

 Les candidats français aux élections européennes qui se présenteraient sur un programme où ces deux points occuperaient une position de choix mériteraient bien, à la fois, de leur patrie et de l’Union européenne.   

Jacques Bichot

Article publié le 25 mai 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/35395-2-2/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

LE PREMIER TEST DÉMOGRAPHIQUE DU PRÉSIDENT MACRON

La réussite (ou l’échec) d’un président de la République est souvent mesurée à l’aulne de l’évolution d’indicateurs économiques : PIB, chômage, emploi, niveau de vie, investissements réalisés par les entreprises, finances publiques, etc. Des indicateurs plus « sociaux » sont également utilisés : taux de criminalité et de délinquance, taux de pauvreté, indices d’inégalité de revenus, classements internationaux en matière de performances scolaires, et ainsi de suite. Et, bien entendu, des enquêtes d’opinion sont menées en grand nombre sur l’action et la personne du Président. En revanche, il n’entre absolument pas dans les habitudes de recourir à un indicateur démographique. Ceci est regrettable pour au moins deux raisons.

Jacques Bichot

Article publié le 4 mai 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/le-premier-test-demographique-du-president-macron/4

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Macron, Bonaparte à petit pied

Depuis son élection, on aime bien assimiler Macron à Bonaparte : jeune, ambitieux, autoritaire, moderne, parvenu au faîte, comme Bonaparte le 18 Brumaire, à l’occasion d’une prise de pouvoir litigieuse (mise à mort politique de son principal concurrent Fillon, avec connivence, sinon complot juridico-médiatique, et piétinement du secret de l’instruction pour Macron, putsch militaire pour Bonaparte).

François Martin

Article publié le 15 avril 2018 sur Causeur. Lien : https://www.causeur.fr/emmanuel-macron-bonaparte-fillon-150514

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn