POUR DES ADMINISTRATIONS EFFICACES

Les faits divers sont révélateurs. Quand Le Parisien du 6 août 2018 consacre un article à « l’insoutenable lenteur administrative après l’accident mortel de son mari », accident survenu le 4 juin 2017, nous devons bien sûr être a ttentifs au drame d’une mère et de ses trois enfants, mais aussi au fait que l’inertie de l’administration en charge de l’enquête.

Jacques Bichot

Article publié le 9 août 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/pour-des-administrations-efficaces/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

LA VRAIE QUESTION POUR LES PARLEMENTAIRES : LEUR NOMBRE, OU LEUR RÔLE ?

Le débat sur la réduction du nombre des parlementaires est psychédélique : il est totalement déconnecté de la question du travail qu’ils ont à réaliser ! Imaginez une entreprise où l’on se dit : « réduisons le nombre des salariés », ou encore « réduisons le nombre des membres du Conseil d’administration », sans se poser les questions : « combien nous faut-il de personnes pour faire le travail qui est à faire ? Et quel est ce travail ? »

Jacques Bichot

Article publié le 5 avril 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/la-vraie-question-pour-les-parlementaires-leur-nombre-ou-leur-role/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

SNCF, LA RÉFORME IMPOSSIBLE ?

Les cheminots constituent depuis longtemps un bastion du syndicalisme français – pas très vigoureux, mais les petits chiens aboient plus que les gros. Toute réforme ne consistant pas à dépenser plus pour rendre moins de services à la population est donc mal vue de la minorité qui organise les grèves et y participe. Alors, faut-il se résigner au statu quo ?

Jacques Bichot

Article publié le 5 avril 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/sncf-la-reforme-impossible/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Quand les dépenses publiques en viennent à être vues comme seul ciment des territoires : les racines d’un mal français

Le propos de François Baroin est en partie une vérité de La Palice : si les dépenses engagées par les collectivités locales étaient en totalité inutiles, cela voudrait dire que nous vivrions aussi bien avec des rues remplies d’immondices (pas de service de collecte des ordures), défoncées (pas de travaux de voirie), où les eaux usées déborderaient (pas d’entretien des réseaux d’évacuation des eaux usées), etc. La question est de savoir si les services utiles sont de bonne qualité et sont rendus à des prix convenables, et si, depuis les municipalités jusqu’aux régions, il n’existe pas trop de dépenses nocives, inutiles, ou dont l’utilité est faible par rapport à la dépense engagée. Elle est aussi de savoir si tous les services dont sont chargées les collectivités locales sont vraiment de leur ressort..

Jacques Bichot

Interview publiée le 22 novembre 2017 sur Atlantico Lien : http://www.atlantico.fr/decryptage/quand-depenses-publiques-en-viennent-etre-vues-comme-seul-ciment-territoires-racines-mal-francais-jacques-bichot-3233126.html

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Privatisation des radars mobiles: la fonction publique prise en excès de lenteur

Devant le manque de productivité de ses agents, l’Etat préfère passer au privé plutôt que de prendre le risque de réformer la fonction publique…

Jacques Bichot

Article publié le 7 septembre 2017 sur Causeur Lien : https://www.causeur.fr/privatisation-radars-mobiles-reforme-public-146554

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Fiscalité locale : comment remplacer un projet incohérent

Tout au contraire, la réforme devrait s’inspirer, en ce domaine comme en bien d’autres, des principes de responsabilité, de subsidiarité, de simplicité, de paiement des services rendus et d’efficacité. Les élus locaux doivent être rendus clairement responsables aux yeux de leurs mandants de la part de pression fiscale qui découle des dépenses qu’ils engagent.

Jacques Bichot

Article publié le 25 juillet 2017 sur Causeur Lien : https://www.causeur.fr/impots-locaux-macron-reforme-145732

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Faut-il réduire le nombre de fonctionnaires ? Une réforme est nécessaire !

Certains candidats à la présidence de la République mettent l’accent, dans leurs programmes, sur la réduction du nombre des fonctionnaires. Encore faut-il savoir de quoi l’on parle, car le mot « fonctionnaire » a deux significations distinctes 

Jacques Bichot

Article publié le 20  avril 2017 sur Causeur. Lien : http://www.causeur.fr/fonction-publique-fonctionnaires-reduire-presidentielle-43882.html

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Fonction publique territoriale: coûteuse et non-démocratique

La voie la plus prometteuse pour nous sortir de l’ornière où nous a plongé la décentralisation d’apparence mise en place en 1982 est probablement un double retour : au rôle de l’État dans la gestion des grandes unités territoriales et urbaines, et à la démocratie de proximité, réellement respectueuse du principe de subsidiarité, pour les « villages » au sens large du terme, englobant non seulement les villages ruraux mais aussi les quartiers urbains possédant une réelle identité

Jacques Bichot

Article publié le 27 février 2017 sur Causeur. Lien : http://www.causeur.fr/fonctionnaires-etat-reforme-departement-presidentielle-42817.html

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

La vraie rupture à opérer : l’échange au secours du secteur public

Le secteur public français (État, collectivités locales, sécurité sociale et quelques autres organismes de protection sociale) « pèse » plus de la moitié du PIB. L’organisation actuelle de ce secteur le fait échapper aux règles de l’échange

Jacques Bichot

Article publié le 21 novembre 2016 sur Économie Matin. Lien : http://www.economiematin.fr/news-securite-sociale-impots-justice-fraternite

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn