Liberté de conscience, objection de conscience

Cet exposé a été prononcé au cours d’un atelier organisé lors de l’Université d’été de la Manif pour tous, en septembre 2014. Il doit se lire à la lumière de mon livre « Je refuse ! – L’objection de conscience, ultime résistance au mal » publié en avril 2011 aux Éditions de l’Emmanuel. Livre qui a suscité de nombreux débats au cours des mois suivant sa publication.

François de Lacoste Lareymondie

Notre société se flatte de placer la liberté de conscience au sommet de ses valeurs. À y regarder de plus près, la réalité est parfois assez éloignée de l’idée reçue. Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

L’objection de conscience pour tous : comment le « mariage » entre personnes de même sexe nous y provoque

François de Lacoste Lareymondie

Dans l’introduction de mon livre « Je refuse ! »1, j’avais mis en situation un maire qui se trouve devant l’alternative suivante : soit célébrer un « mariage homosexuel » alors qu’il a publiquement milité contre l’adoption de la loi qui allait le permettre, soit refuser et être sanctionné. Il n’avait plus le choix qu’entre la soumission à la loi et l’objection de conscience. Je ne pensais pas avoir anticipé l’actualité d’aussi près. C’est aujourd’hui la situation de milliers d’élus locaux. Mais ils ne sont pas les seuls concernés par l’application de la « loi Taubira » : nous le sommes tous. Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Les chrétiens, tous objecteurs de conscience ?

Christ en croix

CC BY-NC-ND Adrien Sifre (Flickr)

Cette intervention a eu lieu aux « Etats généraux du christianisme » organisés par le journal « La Vie » à Lille au début du mois d’octobre 2011. Elle doit se lire à la lumière de mon livre « Je refuse ! – L’objection de conscience, ultime résistance au mal » publié en avril 2011 aux Éditions de l’Emmanuel. Il a suscité de nombreux débats au cours des mois suivants.

François de Lacoste Lareymondie Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Qu’est-ce que l’objection de conscience ?

Cet entretien publié par La Nef en décembre 2011 doit se lire à la lumière de mon livre « Je refuse ! – L’objection de conscience, ultime résistance au mal » publié en avril 2011 aux Éditions de l’Emmanuel. Il a suscité de nombreux débats au cours des mois suivants.

François de Lacoste Lareymondie Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Vote en conscience ou objection de conscience électorale ?

Bulletins de vote dans une urne

CC BY-NC-ND Metronews Toulouse (Flickr)

Cet article a été publié en mars 2007 sur le site « libertepolitique.com » dans le cadre de la campagne présidentielle. La question posée a fait l’objet d’amples débats qui n’ont pas vraiment trouvé de conclusion ferme et partagée. Les raisons de cette situation résultent assez clairement des termes dans lesquels elle a été posée. C’est aussi pourquoi elle demeure d’actualité.

François de Lacoste Lareymondie

Dans un premier article publié par « Famille Chrétienne » en février 2007, complété par un second mis en ligne sur Décryptage le 16 mars, le P. Garrigues formule une conclusion très restrictive quant à la latitude de vote des électeurs chrétiens et aboutit à déclarer fondée une « objection de conscience électorale ». Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Le choix final : élire une personne de chair et de sang

Article rédigé pour le n° 56 (printemps 2012) de la revue « Liberté politique » et concluant le dossier « Guide de l’électeur chrétien 2012 ». Il expose une de mes convictions profondes sur ce qu’est, au fond, une élection, en particulier l’élection présidentielle : le choix d’une personne « de chair et de sang » appelée à gouverner. Il revêt cependant une portée plus large et concerne, en réalité, toute élection.

François de Lacoste Lareymondie

Fondamentalement, l’acte de voter consiste à choisir un homme ou une femme, « être de chair et de sang », appelé à présider le destin du pays pendant les cinq prochaines années, ou à légiférer (pour les parlementaires). Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Révision constitutionnelle : la mue de la chauve-souris

Article rédigé et publié en juillet 2008 sur le site « libertepolitique.com » à l’occasion de la révision constitutionnelle voulue par N Sarkozy pour renforcer les pouvoirs du Parlement. Huit ans plus tard, au terme du mandat de F Hollande, la relecture ne manque pas de saveur et devrait faire davantage réfléchir sur les institutions de la V° République.

François de Lacoste Lareymondie Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Quinquennat : l’arbre cachait une forêt

Article publié dans le numéro 14 (automne 2000) de la revue Liberté politique, à la suite de la révision constitutionnelle ayant réduit de 7 à 5 ans la durée du mandat présidentiel. La problématique des institutions de la V° République, progressivement dévoyées au fil des « réformes de modernité », est bien là : si le Président de la République est la clé de voûte des institutions, son naufrage les entraine avec lui. L’histoire des mandats qui se sont succédés depuis lors était (presque) écrite d’avance.

François de Lacoste Lareymondie Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Élection présidentielle, apothéose ou tombeau de la démocratie ?

Cet article, rédigé en janvier 2006 et publié sur le site « libertepolitique.com », à l’orée de la campagne présidentielle de 2007, pourrait être repris, terme à terme, pour celle de 2017. Hélas, rien n’a changé, sinon en pire ; et les hypothèses ici évoquées sont devenues encore plus plausibles ; d’autant que les acteurs, finalement, sont toujours les mêmes.

François de Lacoste Lareymondie

Etrange vie politique où le débat sur les institutions ne s’éteint jamais ; étranges institutions aussi qui ne trouvent nulle part d’équivalent mais s’accommodent des lectures les plus contradictoires. Avec la campagne présidentielle revient donc ce « marronnier » de la réforme constitutionnelle puisque pas moins de trois ouvrages sont parus au cours des derniers mois1, auxquels s’ajoutent plusieurs prises de position de personnalités de premier plan, Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Bilan de campagne législative

Article paru sur LibertePolitique.com le 15 juin 2012 suite à la candidature de François Martin aux élections législatives dans la 9ème circonscription des Yvelines. Il a obtenu 1,61 % des votes exprimés. Un score considéré comme honorable pour une première participation [7].

François Martin

Tout d’abord, il faut parler de la circonscription : elle comprend 135 bureaux de vote, 88 communes, et 4 cantons, ceux d’Aubergenville, de Guerville (au-dessous de Mantes), de Houdan et de Bonnières (sur la Seine à l’ouest de Mantes), plus le village de Chapet et la ville des Mureaux. Elle est donc gigantesque, et extrêmement diversifiée. Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn