L’armée européenne est une utopie !

Alors qu’Emmanuel Macron cherche à réactiver le mythe d’une armée européenne dans l’optique de se placer dans une position de leadership au niveau européen, François de Lacoste-Lareymondie, ancien secrétaire général du groupe CIC et président du fonds de recherche Amitié politique, estime que la défense européenne ne peut exister que dans le cadre de coopérations renforcées entre États qui conservent chacun la décision politique d’engager des forces armées sur un théâtre d’opération.

François de Lacoste Lareymondie

Article publié le 20 mai 2019 sur L’Incorrect Lien : https://www.valeursactuelles.com/politique/tribune-larmee-europeenne-est-une-utopie-107173

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

POUR UNE EUROPE QUI PROTÈGE NOTRE ÉCONOMIE

À partir de l’Acte Unique, l’Europe s’est construite sur le principe des « quatre libertés » : liberté de circulation des marchandises, liberté de circulation des capitaux, liberté de circulation des personnes, liberté de prestation des services. Leur principe directeur se résume dans le dogme de la libre-concurrence : diminution des droits de douane, interdiction des aides d’État, harmonisation des normes.

François de Lacoste Lareymondie

Article publié le 17 mai 2019 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/pour-une-europe-qui-protege-notre-economie/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

REBATTRE LES CARTES EUROPÉENNES

« La vieille Europe, elle, ne revivra jamais : La jeune Europe offre-t-elle plus de chances ? » interrogeait Chateaubriand à l’issue du Congrès de Vienne en 1815.Pareille interrogation peut-elle être encore formulée aujourd’hui, alors que l’Union européenne semble enfermée dans une impasse.

François de Lacoste Lareymondie

Article publié le 22 mai 2019 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/rebattre-les-cartes-europeennes/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

DROITS DE DOUANE : ET SI TRUMP N’AVAIT PAS COMPLÈTEMENT TORT ?

Le Président des Etats-Unis a soulevé « un tollé mondial » (Le Figarodu 3 mars 2018) en annonçant une taxe de 25 % sur les importations d’acier, et de 10 % sur celles d’aluminium. On comprend la rancœur de ses voisins canadiens, plus gros fournisseurs des États-Unis pour l’acier, et de bien d’autres pays, alors que le déficit commercial américain vient prioritairement des exportations chinoises – qui, vers les États-Unis, comportent très peu d’acier.

Jacques Bichot

Article publié le 5 mars 2018 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/droits-de-douane-trump-navait-completement-tort/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

CHENILLES ET PAPILLONS SUR LA PLANÈTE FINANCE

Dans Les Echos du 29 décembre, une analyse bien étayée explique : « Le monde est devenu une machine à fabriquer des bulles ». Dans Le Figaro du même jour, un éditorial prétend : « Investir en actions, c’est soutenir la croissance ». Malheureusement, depuis que la machine à bulles s’est emballée, beaucoup d’actions servent principalement à spéculer, tout comme le bitcoin et ses petits frères dont la valeur marchande résulte de la crédulité du public.

Jacques Bichot

Article publié le 30 décembre 2017 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/chenilles-papillons-planete-finance/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

LES ENJEUX ÉCONOMIQUES DE L’UNION EUROPÉENNE

La création de l’Union européenne a suscité une boulimie d’adhésions et de passages à l’euro dont les effets négatifs amènent à se demander si nous avons bien fait de nous lancer dans cette construction. La Grèce, par exemple, n’aurait pas dû intégrer la zone euro sans préparation suffisante et sur la base de rapports inexacts. Faut-il pour autant déclarer que si l’UE n’existait pas nos économies se porteraient mieux ?

Jacques Bichot

Article publié le 18 octobre 2017 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/enjeux-economiques-de-lunion-europeenne/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

EUROPE : POURQUOI TANT DE TRAVAILLEURS DÉTACHÉS ?

Lors du discours sur l’état de l’Union, le 13 septembre dernier, le président de la Commission européenne a parait-il déclaré : « ceux qui font le même travail sur un même lieu doivent toucher le même salaire ».

Jacques Bichot

Article publié le 25 octobre sur Economie Matin Lien : http://www.economiematin.fr/news-europe-pourquoi-tant-de-travailleurs-detacheso-

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Apologie des droits de douane

La condamnation absolue et sans appel des droits de douane fait partie de ces positions « politiquement correctes » dont les apparatchiks européens nous rebattent les oreilles. Le bon sens conseille pourtant de ne pas se départir d’un instrument intéressant pour la régulation des flux commerciaux internationaux : l’excès d’ouverture à tous vents n’est pas moins nuisible que l’excès de protectionnisme.

Jacques Bichot

Article publié le 8 septembre 2017 sur Causeur Lien : https://www.causeur.fr/apologie-droits-douane-alena-trump-146598

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Sortir de l’euro ? Ni impossible, ni raisonnable. Mais est-ce la bonne question ?

bank-note-209104_960_720

Non, il n’est pas impossible de sortir de l’euro. Il suffit de le vouloir, de savoir comment et d’en assumer les conséquences. C’est là que le bât blesse. Posons d’emblée une évidence : un gouvernement qui en aurait reçu clairement le mandat politique pourrait décider d’abandonner la monnaie unique en dépit de tous les obstacles. La souveraineté populaire est encore assez forte pour que cela ne puisse être contesté ; dès lors que son expression serait dénuée d’équivoque, nul gouvernement ou parlement ne saurait s’y opposer sans commettre une forfaiture. Reste l’essentiel sans lequel le principe est vain : comment, et avec quelles conséquences ? Autrement dit, l’incantation ne vaut rien ; seules comptent les conditions de faisabilité et ce qui s’en suivrait.

François de Lacoste Lareymondie
Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn

Traité de Lisbonne : entre chien et loup

Cette analyse du traité de Lisbonne, publiée dans le n° 39 de la revue « Liberté politique » (hiver 2007) demeure valide et permet d’éclairer les données de la crise européenne actuelle, notamment face « Brexit », qu’il se produise ou non d’ailleurs.

François de Lacoste Lareymondie

En fait de simplification, c’est raté. Le projet de traité adopté par les Vingt-Sept réunis à Lisbonne le 19 octobre dernier est illisible. Lire plus …

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn