CHENILLES ET PAPILLONS SUR LA PLANÈTE FINANCE

Dans Les Echos du 29 décembre, une analyse bien étayée explique : « Le monde est devenu une machine à fabriquer des bulles ». Dans Le Figaro du même jour, un éditorial prétend : « Investir en actions, c’est soutenir la croissance ». Malheureusement, depuis que la machine à bulles s’est emballée, beaucoup d’actions servent principalement à spéculer, tout comme le bitcoin et ses petits frères dont la valeur marchande résulte de la crédulité du public.

Jacques Bichot

Article publié le 30 décembre 2017 sur L’Incorrect Lien : https://lincorrect.org/chenilles-papillons-planete-finance/

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn