Le dangereux égoïsme de la GPA

Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas. Ce titre du tout dernier ouvrage de Frédéric Bastiat, écrit en 1850, est souvent d’une brûlante actualité, et pas seulement dans le domaine économique. Son idée force s’applique par exemple parfaitement à la décision de la Cour de Cassation, en date du 5 juillet 2017, relative aux enfants nés dans le cadre d’une gestation pour autrui (GPA).

Jacques Bichot

Article publié le 12 juillet 2017 sur Causeur Lien : https://www.causeur.fr/gpa-frederic-bastiat-cour-cassation-145543

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn