Macron, Bonaparte à petit pied

Depuis son élection, on aime bien assimiler Macron à Bonaparte : jeune, ambitieux, autoritaire, moderne, parvenu au faîte, comme Bonaparte le 18 Brumaire, à l’occasion d’une prise de pouvoir litigieuse (mise à mort politique de son principal concurrent Fillon, avec connivence, sinon complot juridico-médiatique, et piétinement du secret de l’instruction pour Macron, putsch militaire pour Bonaparte).

François Martin

Article publié le 15 avril 2018 sur Causeur. Lien : https://www.causeur.fr/emmanuel-macron-bonaparte-fillon-150514

TwitterGoogle+FacebookLinkedIn